Menu Fermer

Catégorie : Informations

Rendre témoignage à la vérité

Retrouvez l’édito de Mgr Jacolin au sujet de l’inscription de l’IVG dans la Constitution et le projet de « loi Fraternité »

« Nous devons réveiller les consciences et les aider à chercher sans relâche le Vrai et le Bon »

De plus en plus notre monde, et particulièrement la France, s’enfonce dans « une culture de mort » selon l’expression de saint Jean-Paul II, « une culture du jetable » selon l’expression de notre pape François.

Après l’inscription dans la Constitution de « la liberté garantie à la femme d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse », voici que va être proposée une loi sur « l’aide à mourir » qui ouvre la porte au suicide assisté et à l’euthanasie pour appeler les choses par leur nom.

Les groupes de pression et le pouvoir politique jouent sur les mots en les dénaturant pour endormir la conscience des gens. On aboutit à une « novlangue », où les « éléments de langage » ont l’habilité et le manque total d’âme de l’Intelligence Artificielle. Ainsi, on arrive à faire passer pour un bien la destruction d’une vie à naître et à qualifier de « fraternité » une loi qui conduit à donner la mort aux plus fragiles d’entre nous en fin de vie.

Au secours Socrate ! devant le retour des sophistes qui pervertissent le raisonnement pour donner au mensonge l’apparence de la vérité !

Au secours Antigone ! devant le retour de Créon et de tous les manipulateurs politiques qui cherchent par tous les moyens à imposer l’injustifiable !

L’euthanasie, un progrès pour l’humanité ? C’est plutôt le retour à la barbarie où, sous couvert de libertés individuelles et de compassion pour ceux qui souffrent, on pousse insidieusement vers la mort ceux qu’on considère comme une charge pour la société. Mais, comme le rappelle Mgr Eric de Moulins-Beaufort :

« Ce qui aide à mourir de manière pleinement humaine, ce n’est pas un produit létal, c’est l’affection, la considération, l’attention ».

Dans ce débat qui a été organisé selon les méthodes des influenceurs à la mode, on a systématiquement écarté la parole de ceux qui sont au quotidien au service des personnes en fin de vie, les soignants dans les hôpitaux, dans les EHPAD et à domicile auxquels on enlève de plus en plus de moyens, malgré les promesses récurrentes et jamais tenues, pour accomplir leur tâche.

Ecoutons l’un d’entre eux, le docteur Jean-Marie Gomas :

« Ainsi il y aurait une « réconciliation » entre les soins palliatifs et l’acte mortifère de l’aide à mourir : quel contresens délibéré !

Ainsi l’évolution de la société — qui met liberté et autonomie au-dessus de tout — accepterait le mépris de la fraternité qui fait sens de civilisation, allant jusqu’à appeler « loi de fraternité » une loi qui permet de supprimer autrui !

Ainsi nous avons élu des « responsables » politiques qui estiment qu’il vaut mieux autoriser à tuer plutôt que s’efforcer de soigner en renforçant de manière significative les politiques de soins palliatifs. Des « responsables » politiques qui pensent que n’importe quelle personne (médecin, infirmière, proche) peut être la main qui porte la mort, sous le prétexte que le malade l’a demandée…

Cette loi va nous faire basculer subrepticement, et de manière feutrée, dans un autre monde : celui de la valeur discutable de l’Autre, celui du mépris des personnes âgées et donc inutiles, celui des dérives incontrôlables que tous les autres pays qui ont légalisé l’euthanasie nous montrent ».

Derrière les discours faussement compassionnels auxquels se laissent encore prendre les incorrigibles naïfs, on traite les personnes humaines malades, âgées ou handicapées comme des valeurs boursières dévaluées dont on a hâte de se débarrasser.

Alors, nous chrétiens, comment pouvons-nous agir ?  Que devons-nous faire ?

Nous venons d’entendre le récit de la Passion de Jésus Christ selon saint Jean lors de l’office du Vendredi Saint. Devant Pilate, le gouverneur romain, Jésus déclare :

« C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix »

Nous ne sommes pas possesseur de la vérité, mais, en véritables disciples du Christ, nous nous efforçons d’appartenir à la vérité et d’en témoigner « quoiqu’il en coûte » : c’est là notre royauté, notre dignité tout simplement d’hommes et de femmes créés à l’image de Dieu.

Nous avons donc à réveiller les consciences et à les aider à chercher sans relâche le Vrai et le Bon, non seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour l’ensemble de l’humanité, dans une fraternité véritable.

Nous avons à intercéder pour ceux qui se précipitent et précipitent d’autres dans une mort plus grave que la simple mort physique : la mort sociale et spirituelle, et nous avons à nous offrir en sacrifice avec le Christ pour le salut de notre pauvre monde.

Surtout, suivant l’exemple du Christ, le vrai Bon Samaritain, nous avons à nous rendre proches de tous ceux qui souffrent et à prendre soin d’eux jusqu’au bout de leur vie : puissent-ils sentir à travers nos regards, nos paroles et nos gestes, qu’ils ont une valeur infinie à nos yeux et aux yeux de Dieu notre Père qui les accueillera au dernier jour dans ses grands bras miséricordieux, pour une vie en plénitude avec Lui : pour la vie éternelle !

 

+ François JACOLIN
Evêque de Luçon

 

Voir l’article et télécharger l’edito sur le site du diocèse

Le « Requiem de Mozart » 26 et 27 Mars par l’Institut Musical de Vendée et Symphonie Mosaïque

L’Institut Musical de Vendée et Symphonie Mosaïque vous présentent deux concerts en co-production : Requiem de Mozart.

 

Dans le cadre de la Semaine sainte et pour célébrer le passage de l’ombre à la lumière, nous vous convions à une série de concerts aux dates des mardi 26 et du mercredi 27 mars à 20h dans la splendide Basilique de Saint Laurent-sur-Sèvre.

Les œuvres seront interprétées par une formation de 36 instrumentistes et de 80 chanteurs sous la direction de Christine Morel, cheffe invitée de l’orchestre.

Séances :

👉 Mardi 26 mars à 20h

👉 Mercredi 27 mars à 20h

 

Lieux des concerts : La Basilique de Saint Laurent-sur-Sèvre.

 

Programme :

🎶 Miserere d’Allegri

🎶 Ave Verum Corpus de Mozart

🎶 Requiem de Mozart

Tarifs des billets :

👉 20€ : Prix Standard

👉 Gratuit : Enfant de -14ans – demandeur d’emploi – membre de communauté religieuse

 

Billetterie 👉  https://symphoniemosaique.fr/les-evenements

Carême Laudato si’ 2024 : S’arrêter et écouter

Dans nos vies trop remplies, on perd parfois de vue ce qui est le plus important. Chaque jour, prenons quelques minutes pour s’arrêter et méditer autour d’un court texte ou d’une image, à heure fixe (à midi, comme pour l’Angélus) et réfléchir à ce qui est vraiment essentiel.

 

Pour recevoir les informations sur la retraite ou s’inscrire, vous pouvez remplir le formulaire ici: https://forms.gle/pyip1xuFqbQzEBfK8

 

Synode 2022-2024

Le 25 octobre 2023 a été publiée une “lettre au peuple de Dieu” acclamée par l’assemblée synodale à Rome.

Elle indique qu’il y a une suite d’ici 2024…

“Et maintenant ? Nous souhaitons que les mois qui nous séparent de la deuxième session, en octobre 2024, permettent à chacun de participer concrètement au dynamisme de communion missionnaire qu’indique le mot « synode ». Il ne s’agit pas d’une idéologie mais d’une expérience enracinée dans la Tradition apostolique.”

 

Vous la trouverez ci-jointe et par ce lien

La “Lettre au peuple de Dieu” de l’assemblée synodale – Vatican News

Presentation du groupe LAUDATO SI’ – EGLISE VERTE

Après la projection du film « LA LETTRE » en février 2023, un petit groupe s’est constitué pour découvrir l’Encyclique Laudato Si’ écrite et publiée par le Pape François en 2015.

 

Nous sommes une dizaine de personnes de Mortagne, La Verrie, Tiffauges, St-Aubin, St-Martin, St-Laurent, à nous retrouver pour approfondir le contenu de l’encyclique et en découvrir les exigences pratiques pour notre vie personnelle et communautaire. Le groupe n’est pas fermé, n’hésitez pas à venir nous rejoindre.

 

Nous souhaitons sensibiliser les chrétiens de la paroisse aux questions soulevées par cette encyclique prophétique dans laquelle le Pape invite chacune, chacun de nous à respecter la Création, en prenant soin de toutes les formes de vie. Il nous invite à nous convertir personnellement et communautairement, pour adopter des gestes qui contribuent à rendre la terre plus belle, à améliorer les rapports entre les humains, et à prendre soin des plus pauvres.

 

Chaque mois, le groupe vous proposera dans le bulletin paroissial une phrase à méditer et un geste à accomplir pour protéger « Notre maison commune ».

 

Vous retrouverez aussi les comptes rendus des rencontres à la page  Laudato Si’ – Eglise Verte

Chemin de carême – ACO 85

Le 14 février prochain débutera le carême :  une occasion de redonner souffle à notre vie spirituelle et de renforcer notre amitié avec le Seigneur.

En 2023, nous (Céline Marques et Laurence Billaud en équipe ACO depuis 2009 sur les Herbiers)  avons partagé  le chemin de carême avec la paroisse de Trappes à l’aide de l’application wattsapp.

Fortes de cette expérience, nous vous proposons notre chemin de carême 2024 inspiré de ce que nous vivons en ACO. Pour nous aider, nous avons la joie de partager ce projet avec Hubert Herbreteau, évêque émérite du diocèse d’Agen .

A qui cela s’adresse?

A tout le monde, jeunes et moins jeunes  qui veulent vivre le carême autrement

En quoi cela consiste?

Chaque jour vous recevez pas whatsapp :

👉🏼 Un verset (en lien avec les textes du jour)

📖 Un commentaire

🏃‍♂️  Une action à mettre en œuvre

Comment s’inscrire?

Vous avez l’application whatsapp sur votre téléphone, merci de nous envoyer vos coordonnées (nom prénom+ N° de portable).

Nous l’avons aussi adapté pour la recevoir pas mail …pour ceux qui n’ont pas l’application. MAIS il est encore temps de l’installer sur votre téléphone !

Vous pouvez nous communiquer vos coordonnées à l’adresse mail suivante : chemindecareme.aco85@gmail.com avant le 10 février 2024.

Vous avez des questions?

 Nous sommes disponibles pour en discuter avec vous à l’adresse mail ci-dessus.

Au plaisir de partager avec vous ce chemin …

Céline et Laurence